Partenariats Formations Licences et Masters

A - Programme de l'Université du Développement Durable de l'Afrique centrale  (Bukavu - Congo RDC)

B - Programme de l'Institut Supérieur en Administration des Affaires Publiques et des Innovations entrepreneuriales (Yaounde - Cameroun)

 

 

A - Programme Congo RDC

1 - Programme Master POLITIQUE TERRITORIALE DE DEVELOPPEMENT DURABLE ET STRATEGIES ENTREPRENEURIALES 

2 - Journée d'Intégration 15 Septembre 2021

 

 

1 - Programme Master

 POLITIQUE TERRITORIALE DE DEVELOPPEMENT DURABLE ET STRATEGIES ENTREPRENEURIALES 

 Le réseau CEDIMES se mobilise pour accompagner une diplomation au Congo RDC à Bukavu. L'expérience de l'Institut CEDIMES pour des MBA en Chine et au Kazakhstan et pour l'accompagnement des étudiants entrant à la Sorbonne d'Abou Dhabi a permis de valoriser les ressources académiques du CEDIMES. Des intervenants d'Europe, d'Amérique, d'Afrique et d'Asie unissent leurs compétences pour un même programme. Les intervenants choisis relèvent des universités dont certaines sont qualifiées les meilleures du pays. Ce mixage culturel pour un même programme est une originalité enrichissante des formations délivrées. Il constitue au-delà de l'apport scientifique une ouverture au monde dans le contexte d'une mondialisation en pleine mutation. Des pourparlers sont en cours avec une université camerounaise pour dupliquer une nouvelle fois cette expérience.

Le programme ci-dessous concerne le Congo (RDC) à Bukavu et plus spécifiquement l'Université du Développement Durable des Grands Lacs dont le recteur est le Professeur Désiré Nzibonera Bayongo qui est aussi le Directeur du CEDIMES Congo RDC qui se déploie à Bukavu, Goma, Kinshasa et Lumbumbashi.

IMG 20210714 WA00081

 IMG 20210618 WA00011

PROGRAMME MASTER AVEC OBJECTIFS

 

 

Cours

Objectifs

Programme

01

MANAGEMENT OPERATIONNEL ET DEVELOPPEMENT DURABLE

Connaitre comment gérer des projets ou une entreprise en intégrant les paramètres écologiques

Implications opérationnelles du développement durable dans la gestion et les stratégies des acteurs

02

DEVELOPPEMENT ET MONDIALISATION

Insérer l’action locale dans un contexte international et en saisir les contraintes, les opportunités et les potentialités.

Les nouvelles données induites par la mondialisation et le processus du développement à la lumière de ce nouveau contexte.

03

ECONOMIES AFRICAINES ET ENJEUX PROSPECTIFS

Saisir écueils, succès et explications théoriques du développement africain

Identifier les nouvelles perspectives

Les stratégies de développement mises en œuvre depuis les Indépendances et leurs résultats.

04

CREATION ET DEVELOPPEMENT DES ENTREPRISES

Connaitre les outils et s'approprier les leviers d’appuis locaux à la création et au développement des entreprises

Recensement des outils d’aide à la création et au développement. Analyse du tissu entrepreneurial et mise en œuvre dynamiques formelles/informelles

05

MANAGEMENT DE PROJETS

Elaborer des projets et maîtriser les outils de base de leur management en intégrant les aspects complexes et pluridisciplinaires

Technique d’élaboration des projets, organisation et planification de leur mise en œuvre, gestion et pilotage, rôle du chef de projet, évaluation (ex-ante, ex-post), le business-plan financier

06

COMMUNICATION ET MARKETING

Comment valoriser son action,

Comment toucher les différents acteurs ou parties prenantes,

Comment faire connaître ses productions

Techniques de communication des institutions et marketing des entreprises pour intégrer les opinions, avec administrés, personnel, consommateurs

07

TECHNIQUES DE FINANCEMENT ET TRESORERIE

Acquérir les aptitudes à élaborer une stratégie de financement des projets et à négocier les partenariats correspondants

Analyser les ressources financières, cerner l’objet de leurs interventions, élaborer un dossier de financement

08

CADRAGE JURIDIQUE

Connaitre le Droit dans une relation dialectique avec sa société comme les grands principes à non-rétroactivités, respect du contrat, indemnisation du préjudice, recours au juge …

La compréhension du dispositif légal fondé par le système juridique et la déclinaison locale des grands principes. Les implications sur les entreprises et les projets.

09

ACCOMPAGNEMENT DU STAGE (PROJET OU CREATION)

Aider à choisir un stage et une problématique pour mettre en œuvre l’acquisition des outils

Inventaire des compétences, du projet professionnel et des offres d’expériences et de participations

10

URBANISATION ET TERRITOIRE RURAUX

Gérer la croissance des territoires urbains et ajustement des terroirs ruraux. Les territoires sont affectés par de puissants flux démographiques à fortes implications théoriques

Les imbrications des échanges ville/campagne et des liens ville/ extérieur. Défi du développement spontané urbain et impact sur les territoires ruraux

11

SOCIOLOGIE ET DEMOGRAPHIE DU DEVELOPPEMENT

Maîtriser les outils démographiques et les référents sociologiques d’un territoire

Sociologie des populations traditionnelles et urbaines. Outils d’évaluation démographiques

12

THEORIES ET STRATEGIES ECONOMIQUES

Décrire les mécanismes de développement et politiques économiques

Grandes catégories des stratégies de développement et renouvellement des doctrines avec la mondialisation

13

ECONOMIE LOCALE

Acquérir les spécificités d’un territoire avec les caractéristiques de ses différents acteurs

Analyse des mécanismes économiques locaux (atouts, dépendances, fragilité) et des composantes sociales du territoire

14

METHODOLOGIE ET VALORISATION RECHERCHE

Acquérir les savoirs techniques pour entreprendre la recherche et les rapports et savoir les mettre en œuvre

Technique de présentation des documents et valorisation orale des résultats bon usage du Power-Point, …


LE CREDIT PAR COURS
 

Cours

1ère Année

Volume horaire total

Dont

à distance

Dont

Suivi à proximité

ECTS

Evaluation Travail personnel

Management opérationnel

Développement Durable

40

30

10

8

60

Développement et Mondialisation

40

30

10

8

60

Economies Africaines

et Enjeux Prospectifs

40

30

10

8

60

Création d’Entreprises

30

15

15

6

40

Management de Projets

30

15

15

6

40

Communication et Marketing

30

20

10

6

40

Techniques de Financement

et Trésorerie

30

20

10

6

40

Cadrage Juridique Projets et Entreprises

30

20

10

6

40

Accompagnement du Projet ou de la Création (Stage)

10

--

10

2

 

TOTAL

280

180

100

56

 

 

         

2ème Année

 

Cours

Volume

Horaire

Total

Dont

A distance

Dont

En présentiel

ECTS

Evaluation Travail personnel

Urbanisation

et Territoire Ruraux

40

30

10

8

60

Sociologie et Démographie du Développement

40

30

10

8

60

Théories et Stratégies Economiques

40

30

10

8

60

Economie Locale

30

--

30

6

40

Méthodologie et Valorisation Recherche

20

20

--

4

 

Suivi des Mémoires

10

--

10

2

 

Stage

     

30

 

Mémoire

     

20

 

TOTAL

180

110

70

86

 

 

             

 

 1ère Année

Cours

Volume

Horaire

Management opérationnel

Développement Durable

40

Développement et Mondialisation

40

Economies Africaines

et Enjeux Prospectifs

40

Création d’Entreprises

30

Management de Projets

30

Communication et Marketing

30

Techniques de Financement

et Trésorerie

30

Cadrage Juridique Projets et Entreprises

30

Accompagnement du Projet ou de la Création (Stage)

10

TOTAL

280

 

2ème  Année

Cours

Volume

Horaire

Urbanisation

et Territoire Ruraux

40

Sociologie et Démographie du Développement

40

Théories et Stratégies Economiques

40

Economie Locale

30

Méthodologie et Valorisation Recherche

20

Suivi des Mémoires

10

Stage

 

Mémoire

 180

TOTAL

 

 

 

 

 

2 - JOURNEE d'INTEGRATION 15 Septembre 2021

 

 

UNIVERSITÉ DU DÉVELOPPEMENT DURABLE EN AFRIQUE CENTRALE

INSTITUT CEDIMES

MASTER « DEVELLOPPEMENT TERRITORIAL »

"SEMINAIRE INTEGRATION BINOMES PROFESSORAUX"

 

1.DATE ET LIEU DE L'INTEGRATION

Date : Vendredi 15 Septembre 2021

Heures : 10H00 à 12H00

Lieu : HOTEL TURISTE pour les professeurs à Bukavu, ceux à l'étranger seront en vidéo conférence.

  1. PRESENTATION DU PROGRAMME DE FORMATION

L’Institut CEDIMES légitimé par 50 années d’Etudes sur le Développement et les Mouvements Economiques et Sociaux, par ses coopérations pédagogiques internationales en Masters et Doctorats et par ses recherches sur les Territoires avec le CEDITER (CEDIMES-Territoires) propose avec une équipe aguerrie de spécialistes issus de plusieurs universités et d’institutions spécialisées, un programme de Master en Politique Territoriale de Développement Durable et Stratégie entrepreneuriales.

Cette offre est caractérisée :

1) par une philosophie d’approche issue d’une expérience de pédagogie et de terrain par l’équipe internationale constituée,

2) par un programme aux exigences scientifiques et académique pouvant ouvrir sur le Doctorat,

3) par une méthodologie d’enseignement utilisant les outils de communication moderne et leurs capacités d’interactions,

4) par une coopération internationale issue de l’équipe pédagogique européenne initiatrice et par les apports des universités d’accueil sur les spécificités locales.

A – PHILOSOPHIE D’APPROCHE

L’objectif de ce programme est de former des chercheurs en développement territorial orientés vers les pays les plus pauvres comme vers les pays émergents. Dans la suite des recherches menées par le CEDITER, il postule que le développement territorial constitue une autre approche du développement pour tenir compte des effets de la mondialisation ainsi que de la « révolution » numérique. Il s’appuie sur une approche pluridisciplinaire qui associe étroitement approches théorique et opérationnelle. Il a pour caractéristique d’appréhender les interactions relationnelles des acteurs au niveau méso-socioéconomique et de mettre en œuvre des gouvernances appropriées, capables de faire émerger les spécificités de chaque territoire.

Les séminaires retenus cherchent à articuler l’ensemble des connaissances devant être abordées en deux années, à raison de 300 h soit 60 crédits par an (sachant qu’une part importante de la deuxième année est consacrée au stage et au mémoire). Ils peuvent-être ainsi récapitulés :

1) Les mutations contemporaines sont marquées à la fois par le développement de la mondialisation et celui du progrès technique, notamment de l’essor du numérique qui affecte non seulement les communications, mais de plus en plus la production. Ces mutations affectent les approches traditionnelles du développement tant au niveau macroéconomique et social qu’au niveau micro. De fait l’approche méso économique, au travers du concept de territoire, apparaît de plus en plus pertinente pour faire ressortir les liens étroits entre le local et le global.

2) Au-delà des définitions géographiques ou administratives, le territoire est un processus de construction par les acteurs. En fait, il faut distinguer le territoire hérité du territoire en construction. Si le territoire hérité dépend du passé, des décisions antérieures des acteurs qu’il s’agisse de l’État, des collectivités territoriales, des entreprises et des ménages, le territoire en construction s’appuie sur les interactions présentes qui orientent le futur. Tout développement local doit donc s’appuyer sur un diagnostic territorial approfondi, présupposant une connaissance précise des données géographiques, institutionnelles, sociales et économiques du territoire en ne se restreignant pas aux seules données productives. Mais le territoire, quel que soit son niveau, ne peut jamais être appréhendé seul, il est aussi le résultat des interactions avec ses environnements qu’ils soient d’ordre régional, national ou international et ceux-ci doivent être étudiés précisément.

3) La diversité du jeu des acteurs rendant chaque territoire unique fait qu’on ne peut envisager d’appliquer des recettes toutes faites de l’extérieur. Il convient de remarquer, et c’est encore plus vrai pour les pays émergents, que les évolutions contemporaines marquées par l’essor de l’urbanisation, tendent à opposer des territoires urbains en expansion parfois galopante et des territoires ruraux en voie de marginalisation.

4) Compte tenu des mutations en cours, un territoire local ne peut être isolé du global, la gouvernance territoriale se doit d’être multiscalaire. Quel que soit le problème abordé, il n’y a pas un seul et unique niveau pertinent d’interventions, mais une nécessité de coopération entre les acteurs à privilégier. Cette gouvernance doit intégrer les interactions entre tous les acteurs publics (État, collectivités territoriales) ou privés (entreprises, associations) en appréhendant les phénomènes non seulement économiques, mais aussi sociaux et culturels.

5) Chacun des thèmes évoqués ci-dessus s’appuie sur des outils spécifiques qui relèvent de plusieurs disciplines : géographiques, économiques, sociologiques, statistiques, comptables et financières.

B – OBJECTIFS PEDAGOGIQUES et PROGRAMME

La formation de ce Master sera proposée avec une équipe pédagogique internationale (Europe-Afrique). Les objectifs poursuivis sont triples :

  1. L’acquisition d’un corpus de savoirs liés à la thématique du développement territorial et à son approche systémique telle qu’elle est développée dans la première partie de ce document. Une partie de ces savoirs a donné directement le nom aux intitulés de certains cours.
  2. L’appropriation d’un ensemble de savoir-faire nécessaires à toute entrée dans le monde professionnel ou celui de la recherche, liés au développement territorial. Parmi ces savoir- faire, on peut citer :

- La connaissance des principales stratégies de développement local et d’aménagement du territoire ;

-   La compréhension de l’environnement économique local ;

-   L’identification des acteurs locaux et des réseaux ;

-   Le développement des bonnes pratiques (organisationnelles, techniques et financières) du management de projet ;

-   La mobilisation des outils de financements et la prise en considération de la réglementation ;

-   L’aptitude à déployer une vision globale et prospective.

L’ensemble a pour but de permettre aux bénéficiaires de la formation d’être en capacité de développer leur propre expertise ou d’être en mesure de mobiliser pertinemment une expertise extérieure.

  1. L’expression de savoir-être en rapport avec les métiers visés :

-       Qualités relationnelles

-       Autonomie et sens des responsabilités

-       Rigueur, organisation personnelle

-       Capacité d’analyse et de synthèse, aptitude pédagogique

-       Ouverture d’esprit

-       Animation de groupe (conviction, consensus, médiation)

Les stages étant un temps privilégié de prise de conscience et de mise en pratique de ces savoir-être Ces trois natures d’objectifs pédagogiques sous-tendent l’ensemble du déroulement de la formation, dès la phase préparatoire de certification. Elles sont portées par les différents formateurs, quelle que soit leur origine géographique ou professionnelle.

PROGRAMME AVEC OBJECTIFS

 

Cours

Objectifs

Programme/Contenu

Professeur

Locaux

Extérieurs

01

MANAGEMENT OPERATIONNEL ET DEVELOPPEMENT DURABLE

Connaitre comment gérer des projets ou une entreprise en intégrant les paramètres écologiques

Implications opérationnelles du développement durable dans la gestion et les stratégies des acteurs

Charles BASHINGE

Francesco SCALERA

02

DEVELOPPEMENT ET MONDIALISATION

Insérer l’action locale dans un contexte international et en saisir les contraintes, les opportunités et les potentialités.

Les nouvelles données induites par la mondialisation et le processus du développement à la lumière de ce nouveau contexte.

José KATUMBA

 

 

 

Charles SIDA

 

 

03

ECONOMIES AFRICAINES ET ENJEUX PROSPECTIFS

Saisir les écueils, les succès et les explications théoriques du développement africain

Identifier les nouvelles perspectives

Les stratégies de développement mises en œuvre depuis les Indépendances et leurs résultats.

Lucien MUNDUNGA

IMELDA

04

CREATION ET DEVELOPPEMENT DES ENTREPRISES

Connaitre les outils et s'approprier les leviers d’appuis locaux à la création et au développement des entreprises

Recensement des principaux outils d’aide à la création et de soutien au développement. Analyse du tissu entrepreneurial et mise en œuvre des dynamiques formelles et informelles

Désiré BAYONGWA

 

 

 

Charles SIDA

 

 

 

 

MANAGEMENT DE PROJETS

Elaborer des projets et maîtriser les outils de base de leur management en intégrant les aspects complexes et pluridisciplinaires

Technique d’élaboration des projets, organisation et planification de leur mise en œuvre, gestion et pilotage, rôle du chef de projet, évaluation (ex-ante, ex-post), le business-plan financier

Déo MASTAKI

Francesco SCALERA

06

COMMUNICATION ET MARKETING

Comment valoriser son action,

Comment toucher les différents acteurs ou parties prenantes,

Comment faire connaître ses productions

Les techniques de communication des institutions et le marketing des entreprises pour intégrer les opinions, les administrés, le personnel et les consommateurs

MATWARA NZABAZANDE

IMELDA

Charles SIDA

07

TECHNIQUES DE FINANCEMENT ET TRESORERIE

Acquérir les aptitudes à élaborer une stratégie de financement des projets et à négocier les partenariats correspondants

Analyser les ressources financières, cerner l’objet de leurs interventions, élaborer un dossier de financement

 

Henri MUNGWAKOKWA

 

 

ARDITA  

 

08

CADRAGE JURIDIQUE

Connaitre le Droit dans une relation dialectique avec sa société comme les grands principes à non-rétroactivités, respect du contrat, indemnisation du préjudice, recours au juge …

La compréhension du dispositif légal fondé par le système juridique et la déclinaison locale des grands principes. Les implications sur les entreprises et les projets

Jean Pierre MUHINGISA

 

Christian KABATI

Marc RICHEVEAU

09

ACCOMPAGNEMENT DU STAGE (PROJET OU CREATION)

Aider à choisir un stage et une problématique pour mettre en œuvre l’acquisition des outils

Inventaire des compétences, du projet professionnel et des offres d’expériences et de participations

Elaboration du canevas de rapport de stage

Donat MITIMA

Richard RIZIKI

XXXX

10

URBANISATION ET TERRITOIRE RURAUX

Gérer croissance des territoires urbains et ajustement des terroirs ruraux. Les territoires sont affectés par des flux démographiques à fortes implications

Les imbrications des échanges ville/campagne et des liens ville/ extérieur. Défi du développement spontané urbain et impact sur les territoires ruraux

Déà MIRINDI

 

 

Rosalina GRUMO

 

 

11

SOCIOLOGIE ET DEMOGRAPHIE DU DEVELOPPEMENT

Maîtriser les outils démographiques et les référents sociologiques d’un territoire

Sociologie des populations traditionnelles et urbaines. Outils d’évaluation démographiques

John BASHWIRA

 

Letizia CARRERA

 

12

THEORIES ET STRATEGIES ECONOMIQUES

Décrire les mécanismes de développement et politiques économiques

Grandes catégories des stratégies de développement et renouvellement des doctrines avec la mondialisation

Fabien MAOMBI

Claude ALBAGLI

13

ECONOMIE LOCALE

Acquérir les spécificités d’un territoire avec les caractéristiques de ses différents acteurs

Analyse des mécanismes économiques locaux (atouts, dépendances, fragilités, …) et des composantes sociales du territoire

XXXX

Denis DHYVERT

14

METHODOLOGIE ET VALORISATION RECHERCHE

Acquérir les savoirs techniques pour entreprendre la recherche et les rapports et savoir les mettre en œuvre

Technique de présentation des documents et valorisation orale des résultats bon usage du Power-Point, …

Jean DIASIVI

MUKATA BAYONGWA

Richard RIZIKI

Claude ALBAGLI

  1. LES OBJECTIFS VISES POUR L'INTEGRATION

La journée d'intégration aidera à former les binômes professoraux pour l’accompagnement des étudiants et se placera dans une perspective de transfert des compétences. La journée d’intégration servira à atteindre certains objectifs :

Objectif global : définir les méthodes pédagogiques de chaque séminaire.

Objectifs spécifiques

  • Exposer les points de vue des professeurs pour homogénéiser l’équipe pédagogique
  • Rédiger un programme d’échanges et de travaux au carrefour des divers séminaires
  • Examiner les modalités de la mise en œuvre d’une coordination des séminaires.
  1. LES RÉSULTATS ATTENDUS
  • Disposer du plan de chaque séminaire.
  • Disposer de la méthode pédagogique de chaque séminaire
  • Elaborer un document contenant les détails des tous plans des séminaires
  • Préparer les modalités d’interactions des binômes de professeurs.
  1. METHODOLOGIE DE TRAVAIL DE L'INTEGRATION
  • Présentation synthétique du programme de formation des masters en politique territoriale et stratégies entrepreneuriales
  • Echange entre les binômes en carrefour pour un plan commun
  • Présentation d'un document fini des plans concertés

 

B - PROGRAMME CAMEROUN ISAAPE

 

 IMG 20210830 WA0003

IMG 20210830 WA0002

 

 FORMATION EN LICENCE-MASTER
ISAAPE-INSTITUT CEDIMES


ANNEE ACADEMIQUE 2021-2022

 

I - CONTEXTE ET JUSTIFICATION
Dans le cadre du lancement des politiques de modernisation des États et des services publics engagés par les gouvernements depuis un peu plus trois décennies, l’Afrique en général et le Cameroun en particulier ne peuvent plus se soustraire à cette nouvelle donne car désormais exposé aux défis de la compétitivité et la recherche de l’excellence tant sur le plan national qu’international. Le domaine de la formation est particulièrement indexé dans ce processus et exige des acteurs publics une appropriation rapide des technologies et le renforcement des capacités humaines en la matière. Seulement, à l’heure actuelle les réalités camerounaises révèlent que, si les ressources humaines sont formées, celles-ci sont davantage utiles pour les besoins de fonctionnement des activités des entreprises du privé, quel que soit leur taille. Les formations supérieures aidant pour l’accompagnement des entités publiques restent un chantier peu exploré par de nombreux promoteurs d’établissement. Or, de nombreux travaux empiriques dans la littérature pointe un doigt accusateur au déficit de formation des compétences en management des affaires publiques, pour justifier les contreperformances encore enregistrées dans ce secteur d’activités.

Dans cette perspective, plusieurs universités étrangères ont déjà emboité le pas dans ce domaine d’enseignement spécifique. Dans le contexte camerounais, très peu de formations privées sont axées sur l’administration des affaires publiques, encore moins dans l’entrepreneuriat public, sauf à remarquer la contribution des rares établissements publics qui malheureusement ne couvrent qu’une infime partie des cibles. Alors même que l’État est reconnue comme le plus gros employeur des jeunes diplômés formés dans tout le système éducatif camerounais privé ou public. Dès lors, le développement de ce volet de la formation en contexte camerounais reste visiblement un vaste chantier surtout avec l’accélération de mesures portant sur la décentralisation et la déconcentration des services dans notre contexte et partout ailleurs. Un tel environnement, motive donc l’intérêt porté aux différentes formations projetées dans le cadre de notre institut. La tutelle académique est assurée par notre partenaire, l’INSTITUT CEDIMES.
Ce projet est organisé autour des différents points suivants :


           A. DOMAINES D’INTERVENTION
Les formations proposées relèvent essentiellement trois deux domaines de compétences : Commerce, Gestion/management public et Entrepreneuriat.

           B. RESSOURCES HUMAINES
Les ressources humaines disponibles pour cette formation regroupent des profils : Business Administration, management public, ressources humaines, marketing, finance, comptabilité, stratégie, économie agricole, entrepreneuriat, droit, science politique, coopération décentralisée, coopération internationale, gestion des projets.

           C. MISE EN OEUVRE DES FORMATIONS
                1 - ADMISSION
                     Conditions d’accès :
L’accès au cycle de Licence professionnelle est réservé aux candidats titulaires d’un BTS ou DUT ou autres diplômes justifiant d’une équivalence en Sciences Economiques et Gestion, Commerce, Economie agricole, Entrepreneuriat, Business Administration, Sciences Politique et Droit.
L’accès au cycle Master professionnel est accordé aux candidats titulaires d’une licence en en sciences économiques et Gestion, économie agricole, entrepreneuriat, Business administration, sciences politique et Droit, administration des collectivités territoriales, gouvernance territoriale, finance et comptabilité publique, fiscalité, Gestion des projets et des Programmes, Commerce, etc.

                    Dossier de Candidature
La sélection des candidats se fera par étude des dossiers avec comme éléments d’appréciation : fiche individuelle de candidature ; diplôme ou équivalent, lettre de motivation, frais d’étude du dossier (concerté avec le partenaire), CV détaillé, enveloppe (pour candidature physique) comportant l’adresse du candidat.

Ouverture de session : 06 Septembre 2021
Date de clôture : 05 0ctobre 2021
Date de rentrée académique : 25 octobre 2021

L’étude des dossiers qui suivra juste après (vers le 10 octobre 2021) sera faite de manière concertée dans le cadre des clauses de la coopération établie.


                 2 - EFFECTIFS ET COÛTS DE FORMATION DES LICENCE ET MASTERS
Concernant les effectifs, nous tablons pour un effectif de 25 places par filière proposée.
Par ailleurs, les droits d’inscription sont fixés à 1.000 Euros pour la licence professionnelle et à 1.800 Euros pour le cycle Master (Master 1 et Master 2) professionnel.

3. LOCALISATION
L’institut ISAAPE est situé dans la Région du Centre au Cameroun, le Département de Mefou et Afamba au lieudit Essazok à proximité de l’Aéroport de Yaoundé-Nsimalen (à peu près 3km).
NB : FORMATION SONT EN DISTANCIEL POUR RAISON COVID-19

IV.OFFRE DE FORMATION POUR L’ANNEE ACADEMIQUE 2021-2022
Pour sa première année d’intervention, les instituts ISAAPE et CEDIMES décident de l’ouverture de deux cycles licences et Masters organisés ainsi qu’il suit :

A - CYCLES LICENCES PROFESSIONNELLES

Deux spécialités seront ouvertes et organisées comme suit : LICENCE EN ENTREPRENEURIAT ET MARKETING AGROPASTORAL

1. OBJECTIF DE LA FORMATION
Cette spécialité forme des entrepreneurs disposant des compétences à la fois techniques, économiques et managériales, ayant une bonne maîtrise des activités de production, de commercialisation, de transformation des produits agricoles et de management des exploitations agropastorales. Il s’agit notamment de la gestion d’entreprise agropastorale, la conduite des systèmes de culture et d’élevage, la gestion du personnel et l’organisation du travail.

2. COMPETENCES RECHERCHEES
• Compétences génériques
- Maîtriser les outils informatiques de base ;
- Développer une attitude professionnelle dans le respect de la déontologie et de l’éthique ;
- Travailler en équipe en milieu de formation et en milieu de pratique professionnelle ;
- Comprendre le fonctionnement des organisations ;
- Travailler dans un environnement multiculturel ;
- Créer et gérer une entreprise ;
- Utiliser des techniques de collecte et de traitement de données ;
- Mettre en œuvre des actions de recherche et de sécurisation de l’emploi ;
- Développer progressivement une autonomie d'apprentissage afin de pouvoir poursuivre de façon continue son développement personnel et professionnel tout au long de sa carrière.
• Compétences spécifiques
- Mobiliser des connaissances de base en agronomie et en zootechnie ;
- Situer une exploitation dans son environnement économique et social ;
- Situer un système d’exploitation dans son environnement naturel ;
- Elaborer la stratégie de l’exploitation dans une perspective de durabilité ;
- Conduire un système de production dans une perspective de durabilité ;
- Réaliser la gestion technico-économique et financière de l’exploitation ;
- Gérer le travail sur une exploitation agropastorale dans le respect de la règlementation ;
- Raisonner la mise en marché des produits de l’exploitation agropastorale en vue de maximiser le revenu ;
- Assurer la conservation et le conditionnement des produits de récolte en vue d’en limiter les pertes
- Assurer la transformation des produits de l’exploitation agropastorale.

3. DEBOUCHES
- Promoteur/propriétaire d’une exploitation familiale ;
- Gérant-salarié des PME/TPE agropastorales ;
- Agent d’une organisation de producteurs ;
- Fonction publique (MINADER, MINEPIA, MINPMEESA, MINFOF, etc.) ; - Organisations Non gouvernementales (ONG) et Programmes ; - Audit-conseil des exploitations et entreprises agropastorales.

4. ORGANISATION DES ENSEIGNEMENTS
SEMESTRE 1
CODE UE Intitulé des enseignements Volume horaire Nombre
de crédits
CM TD TP TPE Total
UE Fondamentales 30% (2 UE) 9 crédits 135 heures
EMAP1 Microéconomie 30 10 5 45 3
EMAP2 Secteur Agricole/Rural et Développement Durable 30 10 5 45 3
EMAP3 Statistiques et Probabilités 30 10 5 45 3
UE Professionnelles 60% (4 UE) 18 crédits 270 heures
EMAP4 Environnement socio-économique de l’entreprise agropastoral 20 5 5 30 2
EMAP5 Montage et Gestion des projets agropastoraux 40 10 10 60 4
EMAP6 Marchés et filières des produits agricoles 30 10 5 45 3
EMAP7 Art du Design, Sémiotique des marques et des pictogrammes pour conditionnement 30 10 5 45 3
EMAP8 Marketing agricole et Politiques commerciales 40 10 10 60 4
EMAP9 Normes et qualité des produits agricoles 20 5 5 35 2
UE Transversales 10% (1 UE) 3 crédits 45 heures
EMAP10 Education civique et éthique/Formation bilingue 15 0 0 0 15 1
EMAP11 Droit de l’entreprise et éthique professionnel 15 5 5 5 30 2
Total 300 75 15 60 450 30

SEMESTRE 2
CODE UE Intitulé des enseignements Volume horaire Nombre
de crédits
CM TD TP TPE Total
UE Fondamentales 30% (2 UE) 9 crédits 135 heures
EMAP1 Macroéconomie 30 10 5 45 3
EMAP2 Secteur Agricole et Stratégies de développement en Afrique 30 10 5 45 3
EMAP3 Activités agropastorales et enjeux environnementaux 30 10 5 45 3
UE Professionnelles 60% (2 UE) 9 crédits 135 heures
EMAP4 Gestion des stocks 30 15 10 5 60 4
EMAP5 Chaîne de valeurs des produits agropastoraux 45 15 10 5 75 5
UE soutenance
EMAP7 Rapport de stage 0 0 0 0 90 6
EMAP8 Projet Tuteuré 0 0 0 0 90 6
Total 155 50 30 25 450 30

B. LICENCE EN AGRI-BUSINESS MANAGEMENT

1. OBJECTIFS DE LA FORMATION
En fin de formation, l’apprenant est capable de :
• Conseiller juridiquement et fiscalement les acteurs du milieu rural ;
• Conseiller en économie agricole et en gestion d’exploitation agricole ;
• Diagnostiquer et piloter des projets en aménagement rural et foncier ;
• Mettre en place une stratégie de développement en agriculture et en agro-industrie.

2. DEBOUCHES ou METIERS

 Conseil juridique et fiscal en milieu agricole et rural
• Mettre en place une veille juridique, fiscale et sociale ;
• Communiquer par divers moyens auprès des agriculteurs ;
• Analyser la demande de l’exploitant agricole en tenant compte des règles juridiques, fiscales et sociales applicables aux entreprises agricoles ;
• Délivrer un conseil juridique (droit rural) et/ou fiscal responsable.

 Conseil en économie agricole et en gestion d’exploitation agricole
• Exploiter et interpréter des données comptables ;
• Analyser la situation et la structure financière d’une entreprise agricole (ou agroalimentaire, collectivité locale rurale) ;
• Concevoir et mettre en place un système de contrôle de gestion pertinent ;
• Proposer des actions correctives relatives aux écarts et piloter le suivi de leur mise en œuvre ;
• Identifier les besoins financiers et création de valeur apportée par le projet ;
• Elaborer des scénarios d’investissement et de financement.

 Diagnostic et pilotage de projet en aménagement rural et foncier
• Réaliser un diagnostic socio-économique d’un territoire ;
• Proposer des orientations d’aménagement ;
• Elaborer et conduire un projet d’aménagement du territoire ;
• Communiquer en tant que médiateur et animer des réunions avec des publics variés ;
• Piloter les procédures d’élaboration des demandes d’urbanisme ;

 Stratégie de développement en agriculture et agro-industriel
• Mettre en œuvre les techniques de veille et d’études de marché ;
• Elaborer des propositions d’orientations stratégiques ;
• Décliner les orientations stratégiques en plan d’actions marketing ;
• Mettre en place des actions de communication ciblées ;
• Mettre en place un suivi des actions et un contrôle budgétaire, analyser les besoins quantitatifs et qualitatifs de la structure (données internes) en vue de rédiger un cahier des charges ;
• Mettre en place un système de veille sur le machinisme agricole et l’agrofourniture ;
• Consulter, négocier avec les fournisseurs.

3. ORGANISATION DES ENSEIGNEMENENTS
SEMESTRE 1 Crédits Nombre d’heures de Cours magistral TP/TD/
Projets
Total nombre d’heures
Méthodologie d'Apprentissage (Rédaction des rapports de stage, projets Tutorés, travaux professionnels) 2 - 20 - 10 -
30
Microéconomie 3 - 30 - 15 - 45
Secteur Agricole/Rural et Développement Durable 3 - 30 - 15 - 45
Diagnostic socio-économique d’un territoire 1 3 - 30 - 15 - 45
Droit Civil/Droit du Travail 4 - 45 - 15 - 60
Principes de Management 4 - 45 - 15 - 60
Entrepreneuriat et Développement Personnel 4 - 45 - 15 - 60
Art du Design, Sémiotique des marques et des pictogrammes pour conditionnement 3 - 30 - 15 - 45
Comptabilité 4 - 40 - 20 - 60
Total Semestre 1 30 - 315 - 135 - 450

SEMESTRE 2 Crédits Nombre d’heures de Cours magistral TP/Projets Total nombre d’heures
Mathématiques Financières & Statistiques 3 - 30 - 15 - 45
Macroéconomie 3 - 35 - 10 - 45
Secteur Agricole et Stratégies de développement en Afrique 4 - 45 - 15 - 60
Techniques de veille et études de marchés 1 3 - 30 - 15 - 45
Gestion des Ressources Humaines 3 - 30 - 15 - 45
Propositions d’orientations stratégiques 1 2 - 20 - 10 - 30
Marketing & Vente 4 - 45 - 15 - 60
Droit Commercial 3 - 30 - 15 - 45
Anglais 2 - 20 - 10 - 30
Cadre juridique de l’Entrepreneuriat 3 - 30 - 15 - 45
Total Semestre 2 30 - 315 - 135 - 450

CYCLES MASTERS PROFESSIONNELS
Deux filières : AGRI-BUSINESS MANAGEMENT ET MANAGEMENT DES AFFAIRES PUBLIQUES

A. MASTER EN AGRI BUSINESS MANAGEMENT

1.OBJECTIFS DE LA FORMATION
En fin de formation, l’apprenant est capable de :
• Conseiller juridiquement et fiscalement les acteurs du milieu rural ;
• Conseiller en économie agricole et en gestion d’exploitation agricole ;
• Diagnostiquer et piloter des projets en aménagement rural et foncier ;
• Mettre en place une stratégie de développement en agriculture et en agro-industrie.

2.DEBOUCHES ou METIERS

 Conseil juridique et fiscal en milieu agricole et rural
• Mettre en place une veille juridique, fiscale et sociale ;
• Communiquer par divers moyens auprès des agriculteurs ;
• Analyser la demande de l’exploitant agricole en tenant compte des règles juridiques, fiscales et sociales applicables aux entreprises agricoles ;
• Délivrer un conseil juridique (droit rural) et/ou fiscal responsable.

 Conseil en économie agricole et en gestion d’exploitation agricole
• Exploiter et interpréter des données comptables ;
• Analyser la situation et la structure financière d’une entreprise agricole (ou agroalimentaire, collectivité locale rurale) ;
• Concevoir et mettre en place un système de contrôle de gestion pertinent ;
• Proposer des actions correctives relatives aux écarts et piloter le suivi de leur mise en œuvre ;
• Identifier les besoins financiers et création de valeur apportée par le projet ;
• Elaborer des scénarios d’investissement et de financement

. Diagnostic et pilotage de projet en aménagement rural et foncier
• Réaliser un diagnostic socio-économique d’un territoire ;
• Proposer des orientations d’aménagement ;
• Elaborer et conduire un projet d’aménagement du territoire ;
• Communiquer en tant que médiateur et animer des réunions avec des publics variés ;
• Piloter les procédures d’élaboration des demandes d’urbanisme ;

 Stratégie de développement en agriculture et agro-industriel
• Mettre en œuvre les techniques de veille et d’études de marché ;
• Elaborer des propositions d’orientations stratégiques ;
• Décliner les orientations stratégiques en plan d’actions marketing ;
• Mettre en place des actions de communication ciblées ;
• Mettre en place un suivi des actions et un contrôle budgétaire, analyser les besoins quantitatifs et qualitatifs de la structure (données internes) en vue de rédiger un cahier des charges ;
• Mettre en place un système de veille sur le machinisme agricole et l’agrofourniture ;
• Consulter, négocier avec les fournisseurs.

3.ORGANISATION DES ENSEIGNEMENENTS
SEMESTRE 1 Crédits CM/Heures TP/TD
/Projets Total
Méthodes Quantitatives et Gestion Opérationnelle 4 - 40 - 20 - 60
Méthodologie de Recherche 3 - 30 - 15 - 45
Droit des Affaires (Travail, Taxation & Sociétés) 4 - 40 - 20 - 60
Diagnostic socio-économique d’un territoire 2 - 3 - 30 - 15 - 45
Entrepreneuriat & Développement Personnel 3 - 3 - 35 - 10 - 45
Langue (Anglais/Français) 2 - 20 - 10 - 30
Introduction aux Ressources Terrestres et Hydriques 4 - 45 - 15 - 60
Marketing en Agrobusiness 4 - 45 - 15 - 60
Management & Comportement Organisationnel 3 - 30 - 15 - 45
Total Semestre 1 30 - 315 - 135 - 450

SEMESTRE 2 Crédits - Nombre d’heures de Cours magistral  - TP/Projets - 
Total
Entrepreneuriat &Développement Personnel 4 - 3 - 30 - 15 - 45
Langue (Anglais/Français) 2 - 20 - 10 - 30
Comptabilité de Gestion 4 - 40 - 20 - 60
Techniques de veille et études de marchés 2 - 3 - 30 - 15 - 45
Propositions d’orientations stratégiques 2 - 3 - 30 - 15 - 45
Marketing & Communication (dont Digital) 4 - 40 - 20 - 60
MSI & Outils Informatiques pour Managers (dont Coding) 3 - 30 - 15 - 45
Processus de la Chaine Alimentaire 4 - 40 - 20 - 60
Gestion de la Chaine d’Approvisionnement 4 - 40 - 20 - 60
Total Semestre 2 30 - 300 - 150 - 450

DEUXIEME ANNEE DE MASTER EN AGRIBUSINESS
SEMESTRE 1 Crédits - Nombre d’heures de Cours magistral - TP/TD/Projets -
Total
Achats & Distribution 3 - 30 - 15 - 45
Gestion de Projet 4 - 40 - 20 - 60
Gestion des Exploitations Agricoles 4 - 40 - 20 - 60
Diagnostic d’Entreprise & Gestion des risques 3 - 30 - 15 - 45
Développement Stratégique en Agrobusiness et Travaux Pratiques 4 - 40 - 20 - 60
Management stratégique 3 - 30 - 15 - 45
Gestion des PME/PMI 3 - 30 - 15 - 45
Production et Protection du Bétail et des Cultures 3 - 30 - 15 - 45
Management de la Qualité 3 - 30 - 15 - 45
Total Semestre 1 30 - 300 - 150 - 450
SEMESTRE 2 Crédits Cours TP/Projets
Stage professionnel et mémoire de master 30 - 0 - 0 - 450
Total Semestre 30 0 0

B. MASTER EN MANAGEMENT DES AFFAIRES PUBLIQUES
Secteur(s) d'activités : Droit - justice - sciences politiques - administration - Ressources humaines - management
Discipline(s) Droit - sciences politiques - Economie - gestion

I.OBJECTIFS GENERAUX
La formation de Master en Management des Affaires Publiques vise à fournir en deux ans tout à la fois : (i) une formation de base sur les administrations, collectivités et organisations publiques (environnement économique, juridique, social, comptable, fiscal) correspondant à la première année du Master ; (ii) et une formation spécialisée sur le management des administrations de l'État et des organisations publiques ou sur le droit et le management des collectivités correspondant aux deux spécialités de la deuxième année du Master.

Le Master vise à former des futurs cadres destinés à travailler pour le secteur public (les administrations publiques de l'État ou des collectivités territoriales) ou pour le secteur privé travaillant avec les administrations. L'étudiant se formera aux différents champs de l'administration publique que sont le droit administratif, le management des organisations publiques, les finances publiques, l'évaluation des politiques publiques, la gestion des contrats et commandes publiques, gestion des projets, etc. Globalement, le Master met l'accent sur le management public et l'analyse des politiques publiques dans une perspective multidisciplinaire. Il est question ici d’assurer un accompagnement sur les fondements économiques, politiques, financiers, juridiques, scientifiques et éthiques des interventions publiques ainsi que leurs effets sur l'économie et la société.

Par ailleurs, ce programme de formation est susceptible de prendre en charge avec succès la mutation des administrations, leurs ouvertures à l'international, la question des territoires, et l'ensemble des problèmes qui se trouvent dans la gestion de l’état à l’heure de la réduction des dépenses et à la transformation numérique des outils historiques de la gestion publique. Les enseignements proposés conduisent à développer les attitudes et les aptitudes à la prise de décision dans la fonction publique locale, régionale, nationale et internationale, notamment par une compréhension des spécificités de l’environnement socio-économique, politique, juridique et financier. Le programme s'adresse à la personne qui occupe ou aspire à occuper un poste dans un ministère ou un organisme public à vocation internationale ou dans une ONG

II. SAVOIR FAIRE ET AGIR COMPETENT ATTENDUS
L’étudiant en Master sera apte aux compétences ci-après :

MANAGEMENT
Gestion des ressources humaines, Gestion budgétaire, comptable et logistique du service ou d’un projet, Contrôle de gestion, Suivi des indicateurs et les tableaux de bord, Diagnostic stratégique, Maîtriser les aspects (méthodologiques et outils) de la gestion de projet, Manager ; animer et gérer les ressources humaines affectées au projet et Savoir éclairer une prise de décision et la légitimer en aval.

SUPPORT ADMINISTRATIF
Préparation et suivi de dossiers administratifs dans les domaines de la GRH, des finances..., Organiser la veille administrative, Instruction de dossiers sur le plan administratif, comptable et de la régularité juridique, Secrétariat de commissions, tenue des échéanciers, préparation et notification des comptes rendus, Notification de décisions individuelles Rédiger des rapports et des notes de synthèse.

COMMUNICATION-REDACTION
Rédaction de notes de synthèse, ...Elaboration de plans de communication et cahier des charges de communication internes et externes, Coordination d'opérations de communication en lien avec les services fonctionnels ou les prestataires.

GESTION-INSTRUCTION
Instruction de dossiers sur le plan administratif, comptable et de la régularité juridique
Secrétariat de commissions, tenue des échéanciers, préparation et notification des comptes rendus, notification de décisions individuelles, Elaboration de statistiques administratives se rapportant à l’activité concernée.

SUPPORT JURIDIQUE
Organiser une veille juridique, technique dans un secteur de responsabilité donné
Rédiger des textes juridiques à caractère réglementaire ; Participation à l’élaboration des projets de textes ; Participation à la veille juridique ; Suivi des différentes phases de procédures administratives et d’instruction des dossiers contentieux ; Passer et conduire un appel d’offre ; Conseil et expertise dans la réalisation d’un Partenariat Public-Privé ou d’une délégation de service public

ANALYSE ECONOMIQUE ET GOUVERNANCE INSTITUTIONNELLE
Analyse des politiques publiques ; Conduite et évaluation de politiques publiques ; Analyse de situations économiques, Gestion des crises, Géopolitique, Géostratégie,

III. DEBOUCHES
Le Master offre les possibilités suivantes :
Concours de la fonction publique de l'Etat et territoriale et prépare aux concours interministériels offrant l’expertise au grade d’attachés, inspecteurs des finances publiques, attaché des collectivités territoriales, attachés d’administration hospitalière, directeurs d’hôpital, officier de police, officier de gendarmerie, inspecteur des douanes...Comme autres insertions possibles : conseillers ou experts, de chargés d’études et de prospective, chargé de l’évaluation interne des services, de responsable d’un service des finances publiques, de Directeur général des services...
En outre, le diplômé en Master en Management des affaires publiques a la possibilité de poursuivre ses études doctorales et faire des recherches en économie, management et gestion des organisation publiques.

IV. LES BONUS DE LA FORMATION
La formation offre aux étudiants d’autres avantages entre autres :
 Conférences d'actualité
 Séminaires d'initiation à la recherche
 Encadrement par des socioprofessionnel de haut niveau et des cadres de la fonction publique locale et d'Etat.
 Transversalité et complémentarité des enseignements
 Une dimension internationale de la formation par laquelle, les cours de management s'inscrivent dans les évolutions actuelles du management public dans le monde entier avec des professeurs invités d'autres pays.

V. ADMISSION

 PUBLIC CONCERNE
Les personnes titulaires d'une L3 (Licence) administration publique, administration économique et sociale, sciences de gestion, sciences économiques, droit public et Sciences Politiques. Sont aussi concernés : Agent de la Fonction Publique et les personnes bénéficiant d’un financement par un organisme.
 PRE-REQUIS NECESSAIRES
Solide motivation pour travailler dans le secteur public ou passer les concours de l'administration, aptitude à la rédaction, culture générale de l'Etat, de la sphère locale et du secteur public.
 PRE-REQUIS RECOMMANDES
Maitrise du programme général de licence, notamment en administration publique, administration économique et sociale, sciences de gestion, sciences économiques et droit public

.VI - ORGANISATION
Organisé sur deux années, l’ensemble des cours du Master sont organisés sur 4 semestres autour d’une même thématique : comment appréhender les spécificités des organisations publiques et de leur environnement, en particulier des structures gérant les activités déléguées (administrations, collectivités, établissements publics, sociétés d’économie mixte, associations...).

DESIGNATIONS COURS - CREDITS - HEURES DE COURS MAGISTRAL - TD - TP TPE - TOTAL
SEMESTRE 1

UNITE 1 Economie et Gestion Publique
Politiques économiques 2 - 20 - 5 - 5 - 30
Economie Internationale 2 - 20 - 5 - 5 - 30
Analyses des données 3 - 30 - 10 - 5 - 45
Contrôle de gestion 3 - 30 - 10 - 5 - 45

UNITE 2 Cadre juridique et social
Acteurs et systèmes de protection sociale 2 - 20 - 5 - 5 - 30
Droit économique Internationale 2 - 20 - 5 - 5 - 30
Droit de la décentralisation 3 - 30 - 10 - 5 - 45
Droit de la Fonction Publique 3 - 30 - 10 - 5 - 45
Science administrative et droit administratif 2 - 20 - 5 - 5 - 30

UNITE 3 Gouvernance institutionnelle et maintien de l’ordre
Géopolitique et Géostratégie 3 - 30 - 10 - 5 - 45
Analyse des Politiques Publiques 3 - 30 - 10 - 5 - 45
Gestion des crises 2 - 20 - 5 - 5 - 30
TOTAL S1 30 - 300 - 90 - 60 - 450

SEMESTRE 2

UNITE 1 Questions Administratives et Management public
Rédaction Administrative appliquée 3 - 30 - 10 - 5 - 45
Gestion des ressources humaines 4 - 40 - 10 - 10 - 60
Management Public et Gestion de la Performance 5 - 55 - 10 - 10 - 75

UNITE 2 Finance étatique et territoriale (Enseignements de pré-spécialisation)
Finances locales 4 - 40 - 10 - 10 - 60
Finances publiques de l’Etat 4 - 40 - 10 - 10 - 60

UNITE 3 Préparation aux fonctions d’encadrement
Préparation orale des concours 2 - 20 - 5 - 5 - 30
Anglais 2 - 20 - 5 - 5 - 30

UNITE 4 MEMOIRE
Stage obligatoire (de 6 à 8 semaines 6 90
TOTAL S2 30 - 245 - 60 - 55 - 450

ORGANISATION DES ENSEIGNEMENTS
Le master se déroule en deux années : le tronc commun la première année et la deuxième année scindée en deux spécialités : Parcours Management public de l’Etat et des Organisations publiques et Parcours Management public des Collectivités territoriales décentralisées (Année Académique 2022-2023)
Tronc Commun Première année de Master en Management des affaires publiques (Année Académique 2021-2022)

Image
Image