LA FIN DE LA DOMINATION ECONOMIQUE DE L'OCCIDENT (ET L'INVASION ORIENTALE)

NEGREPONTI-DELIVANIS Maria 

Traduit du grec par Caroline LUIGI

Ce 52ème livre de la célèbre économiste révèle les aspects troublants de notre monde et du nouveau qui s’étend sur la planète. Un nouveau monde, émergeant des cendres de la civilisation occidentale, aux couleurs de la Chine et dont les normes sont complètement différentes. Encadrée de nombreuses économies asiatiques, la Chine s’est impassiblement lancée à la conquête de la Terre. La nouvelle mondialisation repose sur la « nouvelle route de la soie » et promet de mettre en place un nouveau plan Marshall complet dans les économies en développement. Contrairement à ce qui prévalait dans la mondialisation sortante, ce n’est pas la maximisation de ses profits que la Chine cherche à atteindre, mais la souveraineté mondiale. Elle semble vouloir prendre pacifiquement le relais du pouvoir mondial. Cependant, l’inévitable syndrome du piège de Thucydide s’est déjà immiscé dans les relations sino-américaines, déclenchant une guerre commerciale. Une troisième guerre mondiale, qui marquerait la fin d’une époque pour la planète, n’est malheureusement pas improbable. L’ascension de la Chine est combinée à une série de changements qui bouleversent les règles de l’Occident en déclin et ouvrent de nouveaux horizons par la voie d’innovations qui changent déjà notre vie quotidienne. Il s’agit du retour triomphant de valeurs fondamentales qui s’étaient dégradées à l’ère de la mondialisation, telles que le patriotisme, les traditions, l’identité nationale, les frontières nationales et l’État-nation mais aussi du recul de la volonté de créer une gouvernance mondiale. Il s’agit également de l’invasion des robots, qui remplacent le travail humain même sous ses formes les plus sensibles et les plus exigeantes, ce qui impose de prendre des mesures opportunes afin d'éviter de créer une société au service du 1/10ème.

 

Juin 2020 • 278 pages